HISTORIQUE

Le Centre d’intervention et de prévention en toxicomanie de l’Outaouais (CIPTO) a vu le jour en 1982 sous le nom de Shalom pour la sobriété. Le fondateur de l’organisme se nomme Claude Vandelac. Shalom pour la sobriété a été mis en place pour répondre à un besoin spécifique et réel qui n’était pas satisfait à l’époque soit : la mise en place d’une ressource pour venir en aide aux personnes ayant un problème de toxicomanie. Au cours des années, l’organisme a pris différentes formes, à commencer par un café où l’on œuvrait en prévention de la rechute. Par la suite, divers programmes et projets ponctuels ont été mis sur pied afin de répondre à de nouveaux besoins criants pour, par la suite, devenir le CIPTO d’aujourd’hui.

C’est en 1986 que l’organisme adopta une nouvelle appellation, le CIPTO, appellation sous laquelle nous le connaissons aujourd’hui. Ce changement engendra inévitablement une nouvelle orientation : les actions posées le sont dorénavant à partir d’une philosophie de réduction des méfaits. C’est également à ce moment que l’on assiste à une professionnalisation : des travailleurs sociaux et d’autres professionnels se joignent aux bénévoles.

En mai 2001, suite à une planification stratégique, le CIPTO se repositionne en ce qui a trait à sa mission initiale. Il se dote alors d’une nouvelle mission et de nouveaux objectifs. À l’automne 2004, le CIPTO entame une réflexion et met en priorité deux axes, le développement de l’expertise et la consolidation des structures, avec lesquels il élabore un plan d’action 2004-2007. Enfin, au cours de l’année 2010, l’organisme a fait un autre exercice de planification stratégique qui a amené son lot de nouveautés dont l’actualisation de sa mission et l’identification de valeurs organisationnelles. Nous souhaitons donc que la mise en œuvre du plan d’action 2010-2015 et l’atteinte des objectifs sur trois différents axes (Services et actions communautaires, Relations externes et Gestion interne) permettra au CIPTO d’être un organisme consolidé et qui rayonne par sa présence dans le milieu en participant au développement d’un continuum de services et d’actions en ce qui a trait à la toxicomanie.

Ainsi, plusieurs années après sa fondation, des milliers de personnes ont participé à la vie de l’organisme et ont eu recours aux nombreux services du CIPTO. Encore aujourd’hui, le CIPTO continue de répondre aux besoins de la communauté et de relever de nouveaux défis grâce aux nombreux projets novateurs mis en place au fil des ans.